Tout-le-Monde-Peut-Investir.com

Les 13 principales étapes d’un achat immobilier (Partie 1)

Tout le monde peut investir
Les principales étapes d’un achat immobilier

<<De l’idée à la signature de l’acte authentique chez le notaire>>

Ces différentes étapes sont valables aussi bien pour  un projet d’investissement locatif que l’achat d’une résidence principale.

1. Définir son projet :
Définir son projet est l’étape essentielle, un projet bien définit à 98% de chances de réussite.
Quel est votre projet immobilier?

Il s’agit  ici de définir votre projet immobilier,  en répondant à ces différentes questions :
- Votre projet est-il  un investissement locatif ?
– Est-ce l’achat de votre résidence principale?

Quelles sont vos possibilités financières ?
A  ce stade de réflexion, il est nécessaire de connaître votre capacité d’emprunt;  c’est à dire vous devez prendre un rendez-vous avec votre banquier ou une autre banque. Lors de ce rendez-vous, vous pourrez  faire des simulations afin de savoir quelle enveloppe vous disposez.

(J’ai fait un article à ce sujet,  que je vous conseille de lire en cliquant sur le titre <<Connaître sa capacité d’emprunt, un pas vers son 1er achat immobilier !>>)
Connaître votre enveloppe vous permettra de visualiser vos possibilités.

Une fois que vous connaissez votre enveloppe, la question à se poser  est :

Quel type de bien immobilier voulez-vous?

-Parkings, Box
-Appartements : Studio, 2 pièces, 3 pièces,  4 pièces,…
-Maison

Bien entendu, la  réponse à cette question est conditionnée par vos possibilités financières. Par exemple, si vous avez une enveloppe de cent mille euros (100.000), vous n’allez tout de même pas envisager d’acheter un bien immobilier  de deux cent mille euros(200.000) ?

Quelle est la zone géographique ?
Le choix de la ville est très important, que ce soit pour investissement locatif que pour la résidence principale.

Pour l’investissement : Il y a un certain nombre de paramètres  à prendre en compte : les transports, épicier, boulangerie, centre commercial, hôpital, bref proche de toutes commodités.

Pour résidence principale : Selon vos goûts, il y a certains points  à prendre en compte biensûr selon votre situation familiale. Par exemple, si vous êtes marié,  il faut voir s’il y a une crèche pas très loin, une école, un collège etc…

Voulez-vous acheter dans le neuf ou dans l’ancien ?
(J’ai fait un article à ce sujet, que je vous conseille de lire en cliquant sur le titre <<Acheter dans l’ancien ou dans du neuf >>)

2. Recherche du bien immobilier
-Il y a plusieurs possibilités qui s’offrent à nous aujourd’hui avec internet pour la recherche de  biens immobiliers. Il y a plusieurs sites internet de référence aujourd’hui tel que :

www.seloger.com

www.century21.fr

www.erafrance.com

www.logic-immo.com

www.leboncoin.fr

Ces sites sont généralement équipés des fonctionnalités d’alerte : je vous conseille de les utiliser(ou de vous abonner) pour recevoir les alertes mails quand un bien correspondant  à vos critères,  est entré dans leurs bases de données.

- Vous pouvez aussi vous rendre dans les agences immobilières près de la zone où  vous souhaitez acheter.

3. Faire une proposition d’achat au vendeur

L’offre d’achat ou « proposition d’achat » d’un bien immobilier est un document sur lequel l’acheteur  souhaitant  faire l’acquisition inscrit sa proposition. Elle se présente sous forme d’une lettre que l’acheteur potentiel  écrit  à l’attention du  vendeur en présentant les conditions auxquelles il souhaite acquérir le bien visité.

L’offre formulée est écrite et contient généralement un prix inférieur ou identique à celui fixé par le vendeur, et souvent un délai de validité de 1 ou 2 semaines, au terme duquel l’offre devient caduque.

Le vendeur est libre de refuser cette offre si le prix proposé par le potentiel  acquéreur est inférieur à celui initialement fixé, ou de faire une contre-proposition.

Si le vendeur accepte les conditions de l’offre, le potentiel  acquéreur est engagé. On considère en effet que dès l’instant qu’il y accord sur « les conditions  et sur le prix », la vente est formée.

L’acheteur ne peut alors librement renoncer à l’acquisition du bien sans engager sa responsabilité, et risquer de se voir réclamer des dommages et intérêts, à moins de faire valoir:

  • une condition suspensive qui aurait été prévue dans l’offre,
  • ou son droit de rétractation dont le délai est de 7 jours.

Que trouve t-on dans la proposition ? : Votre état civil, votre salaire, l’adresse du bien, le prix initial du bien, le prix que vous proposez, les arguments qui soutiennent votre proposition.

Comment  la faire parvenir au vendeur ? : Peut être envoyer par la poste (pas besoin de l’envoyer par courrier recommandé ) ou par mail, ou remis en main propre.  Exemple de proposition d’achat.

4. La signature du compris de vente
C’est l’acte par lequel les deux parties  s’engagent:  le  vendeur s’engage à vous vendre son bien immobilier et vous,  à l’acheter. Le compromis de vente précise également les conditions de votre transaction (notamment prix et délais) et est généralement assorti du versement d’un acompte représentant 10% du prix de vente du bien(pas toujours 10%, il m’est arrivé de verser 2%).

5. La recherche du crédit
La recherche du financement est une partie importante du projet d’acquisition, car si vous n’avez pas de financement votre projet ne peut aboutir.  Je suppose que vous avez  déjà au préalable eu connaissance de votre enveloppe ou votre  capacité d’emprunt dont nous avons parlé plus haut.

Comment recherche-t-on les finances pour son acquisition immobilière ? (Ceci fera l’objet d’un prochain article)
Il s’agit d’optimiser sa recherche de prêt, mais pas seulement avoir un prêt, mais avoir un prêt avec les meilleures conditions ainsi que le meilleur taux du marché.
En général il existe deux manières de procéder :
« en direct avec votre banquier » ou  » par un courtier »

Pour en savoir plus vous pouvez lire mon article « Trois choses à savoir pour financer votre acquisition immobilière« 

6. Le montage du dossier
Une fois que vous avez choisi par qui vous allez passer (banque ou courtier) , il vous faut monter votre dossier, c’est-à-dire  fournir à la banque ou au courtier, les justificatifs relatifs à votre projet immobilier ( Les 3 derniers bulletins de paie, les 3 derniers relevés de compte , contrat de travail …).

Découvrez la suite (7. L’accord de principe de la banque, 8. L’ouverture d’un compte auprès de la banque sélectionnée, 9. Edition de l’offre de prêt par la banque, 10. Le délai de réflexion, 11. L’acceptation de l’offre de prêt, 12. La signature de l’acte authentique chez le notaire, 13. Le remboursement mensuel du prêt )  dans la 2ème partie.

Si cet article vous à plus, merci de laisser vos commentaires

Je vous donne rendez-vous sur la 2ème partie.
À votre succès !

Ely Prince ADICOLLE
Du blog: tout-le-monde-peut-investir.com

Share Button

3 reflexions sur “Les 13 principales étapes d’un achat immobilier (Partie 1)

  1. Pingback: Les 13 principales étapes d’un achat immobilier (Partie 2) | Tout-le-Monde-peut-investir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Chargement...